Entreprenariat

C’est dans les années 1982 / 1983 que je me lance dans ma première entreprise : Après quelques mois passés à écrire les cahier des charges du jeu Maxibourse! Ce jeu rencontrera un succès important durant plusieurs années  avec le concours du Groupe CIC et du groupe Bayard Presse. Il a vu des générations d’étudiants s’opposer en challenges inter écoles sur la gestion de portefeuilles boursier.


En janvier 1997, je crée ma première SARL avec comme associé le groupe Even Media. L’activité principale d’origine était basée sur le développement et la gestion de serveurs vocaux interactifs. Après deux années, j’ai racheté les parts du Groupe Even Média dans le but de me rendre plus autonome. Suite à cette prise d’indépendance, j’ai ré orienté la société vers le développement d’applications vocales interactives professionnelles en B to B to C.

C’est ainsi que sont nées:

  • la première billetterie téléphonique de concert complètement automatisée pour le Galaxy Mega-Hall (Sorte de Zénith près de Nancy),
  • la première plateforme téléphonique permettant la paiement dc créance pour le service de recouvrement contentieux du groupe Coface et
  • la première billetterie de concert couplée web et téléphone pour Gérard Drouot Production.

On notera que la société Audiopresse a été la première société en France (et peut-être même en Europe) à avoir mis au point un système de paiement sécurisé par téléphone et par carte bancaire en temps réel.

Le témoignage de M. Patrick Flament Chesneau alors directeur commercial France chez Ogone en atteste largement.


Puis en janvier 1998 je crée ABV Multimédia Publishing.

La société à pour vocation d’éditer des services Minitel et des services téléphoniques grand public. Très rapidement j’ai concentré l’ensemble des mes actions sur la téléphonie car l’usage du minitel commençait sérieusement à faiblir, l’internet prenant le relais. Dans un univers soumis à une très forte concurrence, il fallait réfléchir et agir très rapidement afin de se démarquer. La publicités de ces services  nécessitait d’investir chaque mois des sommes considérables avec une grande volatilité des clients. Le temps faisant, je commençais également à m’interroger sur la justification des tarifs de l’Audiotel et sur les mécanismes de rétrocessions par les opérateurs téléphoniques. J’ai donc créé la première  messagerie téléphonique gratuite en exploitant un changement de législation sur les télécoms. Puis, souhaitant mener l’expérience plus loin, j’ai commencé à proposer à nos clients un reversement « prorata temporis » lié à leur utilisation de nos services. C’est ainsi que nous avons très rapidement atteint un seuil de saturation de nos 360 lignes 24h/24. L’objectif était atteint. Clients fidélisés. Publicité stoppée. Taux de fréquentation du service de 99,5%.


 

Tags :
Categories : Non classifié(e)
%d blogueurs aiment cette page :